• Elle s'appelle Mademoiselle Toga;

    La petite dernière

     

    Il y avait longtemps que je la regardais du coin de l'oeil sans oser m'en approcher trop.

    Et puis j'ai craqué, et la voilà arrivée dans mon petit atelier.

    Complémentaire de ma Sihouette Caméo , elle me permet de m'éclater dans mes moments de folie créative.

    Je n'y peux rien, je suis accro aux beaux papiers, aux crayons, aux feutres, aux ciseaux, aux pots de colle...il y en a qui ont des addictions bien plus graves, alors je ne cherche pas beaucoup à me soigner.

    Bref, me voici donc bien accompagnée pour réussir toutes sortes de réalisations en papier:

    des boites

    La petite dernière

    La petite dernière

    des cartes  de voeux:

    La petite dernièreLa petite dernièreLa petite dernière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Des marque-pages, des tags, des étiquettes, porte-billets, photophores...etc... 

    Et tourne, tourne la manivelle, Mademoiselle Toga est toujours  prête à découper, embosser, découper, embosser... infatigable.

    La petite dernièreLa petite dernière

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et les cartes s'accumulent...toutes plus jolies les unes que les autres...

    La petite dernièreLa petite dernièreLa petite dernière

     

     

     

     

     

     

     

    Que va t-on bien pouvoir faire de tout ça?

    Quand même pas les envoyer! Et d'une ça va nous coûter une fortune en timbres, et de deux on n'aurait même pas assez d'amis à qui destiner cette quantité de jolies cartes.  

    Alors il n'y a plus qu'une solution:

    La petite dernièreLa petite dernièreLa petite dernière

    La petite dernière

    Le marché de Noël du village.

    Les petites cartes rencontrent un joli succès, le stock diminue.

    On va pouvoir se remettre à nos petites machines pour préparer l'an prochain.

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires